L’Institut du Sein d’Aquitaine – LISA – a fêté sa première bougie ! Un an déjà! C’est depuis la fin du mois de septembre 2017 que Chloé – la coordinatrice de parcours – accompagne les patients dès l’annonce du diagnostic et jusqu’après les traitements. C’est autour de 600 femmes (et quelques hommes) qui ont pu mesurer l’importance de cette interlocutrice privilégiée, qui se fait un point d’honneur de répondre aux questions et aux demandes de ses protégés. C’est la personne dans toutes ses dimensions qui est au cœur du dispositif de LISA et les patient(e)s ne s’y trompent pas: LISA les aide à mieux comprendre leur pathologie, à mieux appréhender leurs traitements et à fluidifier leur parcours.
L’annonce d’un cancer rend fragile. Le bureau de LISA est comme un havre de paix dans ce monde médicalisé inconnu dans lequel le patient plonge.
Pour ce qui est des professionnels de santé, la liste ne cesse de s’étendre. C’est à l’initiative de professionnels que cette association a été créée : Chirurgiens, oncologues, radiologues, anatomopathologistes, kinésithérapeutes, médecins nucléaires. Depuis, psychologues, homéopathes, ostéopathes et autres professionnels ont rejoint l’association. LISA devient peu à peu une référence en matière de réseau autour du cancer du sein. Vous cherchez un kinésithérapeute ? Un médecin homéopathe ? Un atelier d’écriture ? Des séances d’art-thérapie ? … LISA peut vous orienter.
Cette année, LISA a eu en charge l’organisation d’OCTOBRE ROSE au SEIN de la clinique Tivoli-Ducos. Depuis 25 ans, c’est en effet en octobre que les Français sont sensibilisés au dépistage du cancer du sein et encouragés à donner pour la recherche. Ainsi, chaque jour d’octobre, à la Clinique Tivoli-Ducos, des ateliers aussi nombreux que divers, ont été proposés : il a été question de Sophrologie, de Tatouages éphémères mais aussi d’Art-thérapie, de yoga et autres soins dits de supports pour accompagner au mieux le ou la patient(e) pendant son parcours de soin. Plusieurs associations connues ou moins connues sont entrées en scène au cours de ce mois. La mobilisation autour de cette pathologie qu’est le cancer du sein ne cesse de gagner en quantité et en qualité et c’est en octobre que la couverture médiatique est la plus importante. C’est le mois pour découvrir les initiatives de femmes et d’hommes qui ont choisi de donner de leur temps, de leur énergie, de leur savoir pour accompagner les femmes atteintes d’un cancer du sein tout au long de l’année. C’est ainsi que la salle de chimiothérapie, dans laquelle la plupart des ateliers ont eu lieu, a eu des allures aussi inhabituelles qu’étonnantes. Offrir cette vitrine est une mission importante à laquelle tient tout particulièrement LISA, tant il est important de faire des liens entre l’établissement de soin qu’est la Clinique Tivoli-Ducos et la ville.